Sur les traces de Barbe Noire

La piraterie est connue depuis l’Antiquité. Toutes les anciennes civilisations ayant possédé un bout de côte, un port et des navires l’ont subie, l’océan étant considérée comme un espace appartenant à personne et où règne la « loi du plus fort ». Le roi incontesté de ces détrousseurs de haute mer est sans nul doute le terrifiant  Barbe Noire. Voici son histoire.

Barbe Noire (Edward Teach), le  » diable des mers » serait né en 1680 à Bristol en Angleterre. Sa carrière de pirate et de détrousseur des mers débute sur un navire corsaire patrouillant dans les eaux proches de la Jamaïque durant la guerre de Succession d’Espagne.
barbe-noireDès le départ, Barbe Noire se fait une cruelle réputation de pirate téméraire et sanguinaire en attaquant fréquemment les installations portuaires et côtières des Antilles et de la côte atlantique de l’Amérique du Nord. Il attaque également tout navire qu’il rencontre. Si l’équipage se rend sans résistance, il laisse le bateau repartir et continuer sa route. Dans le cas contraire et si il y a la moindre résistance de la part de l’équipage, tous les matelots sont tués.

Barbe Noire avait pour coutume de porter au combat ou non, plusieurs sabres, couteaux ainsi que pas moins que six pistolets. Pour allumer des mèches de poudre à canon il avait des tisons ardents dans son abondante barbe noire, d’où son surnom. Le 28 novembre 1717, il capture “La Concorde”, un navire Français transportant des esclaves et provenant de Nantes.
La Concorde, une frégate de 300 tonnes flanquée de 40 canons, avait fait le tour des côtes africaines et capturé de nombreux esclaves. Barbe Noire la rebaptise “Queen Anne’s Revenge” (La Vengeance de la Reine Anne) après l’avoir pris aux Français. pirate 2 carte
La carrière de Barbe Noire s’ est arrêtée au large des côtes de la Caroline du nord. En effet, il fut arraisonné  par le navire “HMS Pearl” dirigé par le capitaine Robert Maynard. La légende raconte qu’au cours de cette bataille, il reçut plus de 25 blessures dont cinq par balles avant de mourir et d’être décapité par Maynard.
Une autre légende raconte que sa dépouille, après avoir été jeté à la mer, aurait fait deux fois le tour du bateau à la nage avant de couler !

C’est précisément de ce bateau (La Vengeance de la Reine Anne), anciennement « la Concorde » qu’ une équipe de chercheurs missionnée par Arthur et Samson a retrouvé après des mois de recherches. David Moor, éminent archéologue naval, s’est intéressé à la vie de Barbe Noire et à ses puissants navires. Il à découvert dans les archives de l’université de Caroline du Nord, des extraits d’ un compte rendu d’un procès d’un pirate qui avait navigué sous les ordres de Barbe Noire pendant un an.
l y trouva des données géographiques correspondant à un lieu tout près des côtes. Mais cette carte est-elle encore fiable ? Grâce à des outils de détection moderne, une forme sombre est localisée dans les fonds marins du Cap Hatteras, dans un endroit appelé « le cimetière de l’atlantique » tant de navires s’y sont échoués.
Les plongeurs y ont trouvé une épave du 18ème siècle. Pendant des mois, ils remonteront des vestiges et chercherons des preuves. Les objets remontés sont d’une importance capitale afin de dater précisément l’origine de ce navire.

Peut-être s’agit-il de la concorde ?

Pavillon-de-Barbe-Noire-Diable-qui-tient-le-sablier-du-temps-et-une-lance-pour-transpercer-le-coeur-©-Edward-Teach-Wikipedia

 

Laissez un commentaire