Alphonse Allais, son musée, son oeuvre

 Une fois n’est pas coutume, nous vous présentons le petit musée d’Alphonse Allais à Honfleur. De passage dans cette ville, Arthur et Samson ont étés captivés par ce musée hors du commun.

Le musée d’ Alphonse Allais est très bien caché, peut se visiter uniquement sur rendez-vous et il ne peut accueillir plus de cinq visiteurs à la fois. Les visiteurs, pour accéder au musée, doivent emprunter un « escalier qui a mal tourné« . Façade-P1060475 (1)
Une fois arrivés au sommet, nous sommes dans l’authentique, l’historique, l’anecdotique et le pharmaceutique ! Pour pénétrer dans la salle, il faut passer par l’officine où Alphonse Allais a exercé ses talents. Il était bien plus doué pour la plaisanterie, la farce et le gag burlesque que pour la pharmacie. C’est pourtant dans ce petit laboratoire que le jeune Allais a sévi, fabricant des potions ahurissantes que ni la science, ni son père pharmacien ne pouvaient approuver. Alphonse a donc rejoint le monde des lettres et du théâtre où son humour fit merveille, guérissant par le rire les plus terribles morosités.
Clysopompe-timbres et cotons noirs-P1050482
Alphonse Allais possédait une petite collection unique au monde dont il était très fier. Elle se composait du crâne de Voltaire à 17 ans, d’un authentique morceau de la fausse croix et d’une tasse spéciale gaucher (avec l’anse à gauche).
Outre ces pièces d’une rareté exceptionnelle, on trouve aussi dans ce petit laboratoire, diverses inventions complètement loufoques, tel que : la machine à rendre impure l’eau potable, la machine à faire les fonds de tiroir et toutes sortes de potions originales…
Ce musée est une véritable source d’inspiration…..et est à visiter de toute urgence ! A n’en point douter ce génie burlesque était un précurseur et un modèle pour Arthur et Samson.
Crâne-tasse et fausse vraie croix- P1050483
Nous allons régulièrement vous présenter nos musées favoris, histoire de vous faire partager un peu de notre vie d’aventuriers-explorateurs. Vous pourrez ainsi dire « j’y était grâce à Arthur et Samson !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *